multimedialabpoule

Deus Cantando

Le « piano parlant » de Peter Ablinger.

Peter Ablinger

En octobre dernier se déroulait au Palazzo Ducale de Venise un colloque de l’IAES (International Academy of Environmental Sciences), destiné à promouvoir une Cour Pénale Internationale de l’Environnement. C’est dans ce contexte qu’était présenté l’étonnant « piano parlant » conçu par le compositeur autrichien Peter Ablinger. Augmenté d’un dispositif mécanique, ce piano exécutait « Deus Cantando (God, singing) for computer-controlled piano and screened text« , transposition au piano d’une voix récitant la déclaration de cette Cour Pénale.

Extrait d’une émission de la chaîne germanophone 3sat consacré à l’installation sonore de Peter Ablinger.

Peter Ablinger.

Après des études d’arts graphiques à Linz, Peter Ablinger se consacre entièrement au piano, avec un enthousiasme précoce pour le free-jazz. Complétant son apprentissage du piano à la Musikhochschule de Graz puis de Vienne, il devient professeur à la Musikschule de Kreuzberg (Berlin), puis compositeur indépendant. Peter Ablinger développe une pratique singulière de la composition fondée sur une interrogation radicale des composants naturels du son (timbre, temps, espace). Il abordant le bruit comme un matériau sonore à part entière, non pour sa signification, mais bien pour ses caractéristiques propres.

À partir d’enregistrements d’ambiances sonores, de leur analyse spectrale, puis de leur transpositions en grilles d’évènements MIDI ou en partitions, Peter Ablinger tente de reproduire la réalité sonore selon différentes trames ou résolutions.

Peter Ablinger

Séance de prise de son par Peter Ablinger (photo : Siegrid Ablinger).

Quadraturen.

C’est dans le cadre de son cycle « Quadraturen« , incluant tant des installations sonores que des pièces electro-acoustiques, que Peter Ablinger a mis en forme le dispositif présenté à Venise.

Peter Ablinger

« Quadraturen » présenté lors de l’exposition « Hearing Listening » à la Haus am Waldsee, Berlin, 2008 (Photo : Pablo Sanz Almoguera).

Processus.

« Quadraturen » est un processus de composition automatique composé :

  • d’une entrée : une source sonore quelconque.
  • d’un logiciel d’analyse du son convertissant les temps et fréquences en évènements MIDI, puis en valeurs de notes.
  • d’une sortie : la partition pour les 88 touches d’un piano ou pour une pièce orchestrale destinée au chef d’orchestre.
  • Selon Peter Ablinger, la composition est non seulement la pièce orchestrée obtenue grâce à ce processus, mais également le processus de production lui-même. Il considère d’ailleurs l’orchestre comme un appareil de reproduction et non de production. La transposition d’une source sonore en un langage informatique puis en impulsions MIDI, à leur tour transposées en partitions musicales, constitue selon lui une reproduction de la réalité semblable à celle effectuée par un scanner dans le domaine de l’image. Ainsi, la reproduction (de la source sonore par des moyens informatiques) devient elle-même l’objet de la reproduction (interprétée par l’orchestre).

    Peter Ablinger

    Le dispositif mécanique, « auto-piano » (Photo : Pablo Sanz Almoguera).

    Résolution.

    Ce processus de conversion de fréquence sonore est basé sur la construction d’une grille dont la résolution peut être « faible » en terme de temps (l’exécution par un humain sur les 88 touches d’un piano), ou élevée (l’exécution au piano par un robot permettant des figures impossibles à exécuter par un humain).

    Peter Ablinger compare ce processus à la numérisation d’un document photographique destiné à être imprimé, les informations de couleurs étant fidèlement réparties en une grille de pixels de résolution plus ou moins élevée (DPI – Dot Per Inch / point par pouce).

    Peter Ablinger

    (Illustration de Peter Ablinger).

    Installations sculpturales et installations interactives.

    « Quadraturen » a donné lieu à différents types de présentations. En voici deux exemples.

    « Portrait meiner Eltern » (Portrait de mes parents) :

    Pour cette pièce, Peter Ablinger a utilisé comme source initiale un enregistrement de ses parents dans leur quotidien. Le piano de gauche interprète la mère de Peter Albinger, le piano de droite son père.

    Peter Ablinger

    « Portrait meiner Eltern » au Märkischen Museum, Witten, 2007 (photo extraite du site de Peter Ablinger).

    Extrait sonore de « Portrait meiner Eltern »

    [http://ablinger.mur.at/hiddenaudio/qu3_eltern.mp3]

    « Schaufensterstück » :

    Peter Ablinger

    (photo : Maria Tržan).

    Dans le cas de « Schaufensterstück » (Display-window piece), le piano interprète en temps réel l’ambiance sonore captée dans la rue.

    Extrait sonore 1 de « Schaufensterstück »

    [http://ablinger.mur.at/hiddenaudio/qu3e1.mp3]

    Extrait sonore 2 de « Schaufensterstück »

    [http://ablinger.mur.at/hiddenaudio/qu3e2.mp3]

    Collaborations.

    Peter Ablinger a réalisé « Quadraturen » en collaboration avec ses partenaires de l’IEM (Institut für Elektronische Musik, Graz, Autriche) : Winfried Ritsch, pour la construction du dispositif mécanique (« auto-piano player »), et Thomas Musil pour le logiciel d’analyse réalisé en grande partie avec PureData.

    Peter Ablinger

    Le système de contrôle informatique du clavier (Photo : Pablo Sanz Almoguera).

    Inspiration.

    Le système robotique de percussion du clavier est inspiré des travaux de l’artiste et sculpteur kinétique Gerhard Trimpin, et du compositeur Conlon Nancarrow, créateur de pièces injouables par des humains, et donc interprétées par des pianos mécaniques.

    Gerhard Trimpin & Conlon Nancarrow

    Gerhard Trimpin & Conlon Nancarrow devant l’un de leurs « player pianos » (photo : John Fago).

    L’artiste et compositeur belge Godfried-Willem Raes est également le créateur d’un piano augmenté d’un dispositif d’interprétation mécanique (Piano vorsetzer #1, 1994 et Piano vorsetzer #2, 2005), réalisé en collaboration avec Gerhard Trimpin.

    Au sujet de l’histoire des « piano-players » ou « auto-pianos », voir également cette intéressante documentation : Fotogalerien für das Buch « Faszination Player Piano ».

    Liens.

  • Le site de Peter Ablinger.
  • Informations sur la méthode et le logiciel.
  • Détails techniques..
  • Des photos de l’exposition « Hearing Listening » à Berlin par Pablo Sanz Almoguera
  • Lien vers la video Youtube.
  • Peter Ablinger sur le site de l’IRCAM.
  • La Médiathèque.

    La Médiathèque possède quelques disques de Peter Ablinger, notamment :

  • Peter Ablinger : I.E.A.O.V. (UA0500).
  • Peter Ablinger : Grisailles (FA5204).
  • Peter Ablinger : Der Regen, das glas, Das lachen (FA5206).

  • Post a comment

    You must be connected to post a comment.