multimedialabpoule

Les documents interdits

L’autorité de documents présentés comme authentiques.

Documents interdits

LES DOCUMENTS INTERDITS : UNE DÉMONSTRATION.

Jean-Teddy Filippe : Les Documents Interdits (Épisode 4 : Les plongeurs) 4’23, 1989.
“Une indiscrétion d’ambassade lève le voile sur une terrifiante réalité.“

Réalisés – on ne sait trop comment – sur un mode “found footages“, la série de 13 films de Jean-Teddy Filippe contenus dans le DVD “Les Documents Interdits“ met en évidence le pouvoir d’un commentaire en voix-off, donnant une étonnante densité à des images – que l’on peut deviner authentiques – mais détournées de leur contexte initial.

Filmées avec une certaine désinvolture, les images tremblantes de l’extraordinaire court-métrage “Les plongeurs“ décrivent une banale expédition de plongée sous-marine, se transformant toutefois – grâce à la parfaite intégration d’un commentaire fictif – en une révélation de la plus haute importance, dans un contexte d’espionnage international.

Le sous-titre de cet épisode (“Une indiscrétion d’ambassade lève le voile sur une terrifiante réalité“) renforce le caractère dramatique de la séquence. De plus, le film démarre brièvement par un commentaire en allemand, très rapidement recouvert par le commentaire traduit en français qui restera au premier plan sonore jusqu’à la fin. Le commentaire en allemand sera cependant toujours audible au deuxième plan, comme si il voulait nous rappeler que l’importance de ces images a justifié une traduction en français (et non un sous-titre par exemple).

À noter également : le commentaire francophone est magistralement interprété par une voix dont le ton et le grain – profond et métallique – ne laissent aucun doute sur la véracité des images.
Le statut historique attribué à ce document se révèle dès lors totalement crédible.
Résultat : un tour de passe-passe médiatique d’une force époustouflante.

Voir “Les plongeurs“, extrait du film “Les documents interdits“ sur l’espace Vimeo de Jean Teddy Fillipe. [La vidéo a été retirée par Jean Teddy Fillipe]
L’article Wikipédia consacré au film de Jean Teddy Fillipe.
La retranscription du commentaire de cet épisode.
→ Le DVD est disponible au Point Culture, voir ici.

Documents interdits, épisode 1 : Les plongeurs

Image extraite des Documents Interdits (Épisode 1 : Les plongeurs, 4’23) de Jean-Teddy Filippe, 1989, publiée ici avec l’autorisation du réalisateur.

Grey line

VRAIS FAUX.

Les mentions “tiré de faits réels“ ou “réalisé à partir d’une histoire vraie“ peuvent également aider à contraindre la perception d’une histoire ou à “certifier“ l’authenticité un document. Par ailleurs, un canal officiel (journal télévisé, etc) présuppose la validité des informations diffusées. Ce qui n’empêche pas certaines coquilles (voir sur multimedialab.be ce cas très drôle : “Je disciplinerai par le feu le gâteau américain mentalement dérangé“), ou plus généralement des intentions malveillantes (voir l’article “Trois fausses informations récentes qui ont influencé l’opinion“ sur lemonde.fr).

D’autre part, les qualités graphiques d’une image − c’est à dire leur capacité à être perçues comme crédibles, compte tenu d’un contexte supposé − contraignent également notre perception. Il peut s’agir d’un grain, d’une texture ou d’un style spécifique (voire d’une manière de filmer si il s’agit d’un tournage), en rapport − par exemple − avec une époque ou un domaine particulier.

Deux exemples (très différents) :

L’impeccable film “The Girl Chewing Gum“ (1976) de l’artiste anglais John Smith, simulant une direction d’acteurs ajoutée a posteriori sur de banales images tournées dans une rue animée de Londres..

Voir ici (dans la documentation de mes cours) : une collection d’image sur le thème “Rétro-futur” exprimant un contenu actuel à l’aide d’un design graphique obsolète dans sa forme. Le résultat tient du paradoxe : la typographie et le visuel (illustration, photo, traitement graphique, mise en page) font graphiquement référence au passé, tandis que l’intention de la communication traite du présent et du futur proche.

Grey line

Le DVD “Les Documents interdits“ contient 13 films réalisés par Jean-Teddy Filippe (France, 1989), et produit par La Sept / INA (Institut National de l’Audiovisuel) / MBA Films / Commission Télévision de la Procirep / CNC (Centre National de la Cinématographie).

01. Les Plongeurs (04′)
Une indiscrétion d’ambassade lève le voile sur une terrifiante réalité.

02. L’Enfant (07′)
L’étrange vie de Peter, vue à travers les documents filmés par son père…

03. Les Fantômes (09′)
Jusqu’au territoire de « Ceux que l’on ne nomme pas ».

04. Le Naufragé (07′)
Le journal de bord du seul rescapé du naufrage du Véga, témoin d’un phénomène surnaturel.

05. Le Pique-nique (05′)
Le seul film amateur sur l’événement de Roaxaca Zone.

06. L’Extra-terrestre (06′)
Le secret sur l’échange de Takohamo.

07. Le Cas Ferguson (13′)
La dernière nuit d’une des équipes du « At Once ».

08. Le Soldat (04′)
Sicile, un jour de Juillet 1943 … Un soldat américain surprend deux baigneurs au comportement étrange.

09. Les Crown filment les Young (10′)
Une longue vie d’archives … le quartier, le voisin, son meurtre …

10. Le Fou du carrefour (08′)
Le document que Tibor Nagy jura avoir filmé, lors de son enlèvement par un vaisseau extra-terrestre.

11. La Sorcière (05′)
La reconstitution partielle d’un mystérieux événement. En 1934, à Marella, une maison disparaît pendant la nuit. Un peu plus tard, devant la caméra, la sorcière disparaît à son tour.

12. La Sibérie (09′)
A propos de quelques oubliés de la guerre froide.

13. L’Examen (19′)
La découverte de 110 bobines Super 8 ayant pour objet la surveillance d’une famille est-allemande. Cet épisode, postérieur aux 12 épisodes précédents, fut réalisé en 2010 à l’occasion des 20 ans de la chaîne Arte.

Grey line

Mots-clé : found footage, autorité, voix-off, commentaire, traduction, mystification, document, révélation, narration, vrai, faux, réinterprétation, réappropriation, manipulation, vérités alternatives, détournement,

Grey line

Cours ‘Arts numériques – Atelier’
Pôle Art, Erg (École de Recherche Graphique) 2017-2018.
Professeur : Marc Wathieu.

Grey line


Post a comment

You must be connected to post a comment.