multimedialabpoule

Arts numériques : thèmes ambiants

“Post-production“ et “Digital folklore“

Post-production

Grey line

Dans le contexte du cours ‘Arts numériques – Atelier’ du pôle Art à l’Erg (École de Recherche Graphique) 2017-2018. Professeur : Marc Wathieu.

Grey line

Outre notre premier énoncé ‘Soumission à l’autorité‘, ou les informations ou workshops ponctuels, le cours d’arts numériques sera traversé cette année par deux thématiques ambiantes : “Post-production“ et “Digital folklore“.

01. POST-PRODUCTION.

Ce premier thème est inspiré du livre de Nicolas Bourriaud : “Postproduction – La culture comme scénario : comment l’art reprogramme le monde contemporain“ paru chez l’éditeur Les presses du réel (2004). L’extrait que je vous propose est tiré de l’introduction de cet ouvrage (pp. 5-13).

“Depuis le début des années quatre-vingt-dix, un nombre sans cesse croissant d’artistes interprète, reproduise, ré-expose ou utilise des œuvres réalisées par d’autres, ou des produits culturels disponibles. Cet art de la postproduction correspond à la multiplication de l’offre culturelle, mais aussi, plus indirectement, à l’annexion par le monde de l’art de formes jusque-là ignorées ou méprisées. De ces artistes qui insèrent leur propre travail dans celui des autres, on peut dire qu’ils contribuent à abolir la distinction traditionnelle entre production et consommation, création et copie, ready-made et œuvre originale. La matière qu’ils manipulent n’est plus première. Il ne s’agit plus pour eux d’élaborer une forme à partir d’un matériau brut, mais de travailler avec des objets d’ores et déjà en circulation sur le marché culturel, c’est-à-dire déjà informés par d’autres. Les notions d’originalité (être à l’origine de…), et même de création (faire à partir de rien) s’estompent ainsi lentement dans ce nouveau paysage culturel marqué par les figures jumelles du DJ et du programmateur, qui ont tous deux pour tâche de sélectionner des objets culturels et de les insérer dans des contextes définis. »

Télécharger l’extrait complet.

icon_zip_big.gifTélécharger le PDF zippé (2 Mo).

02. DIGITAL FOLKLORE.

Le deuxième thème s’inspire du livre “Digital Folklore: To Computer Users, with Love and Respect“ de Olia Lialina & Dragan Espenschied, merz & solitude, 2009 (ce livre est malheureusement épuisé, bien qu’on le trouve encore d’occase ici ou là).

Comme son titre l’indique de manière explicite, ce folklore digital, vraie moëlle épinière du web et steppe expérimentale des cultures numériques, est ici joyeusement convoqué.

Le travail du jeune artiste américain Cory Arcangel (d’ailleurs présent dans ce livre) est un bon point de repère, tout comme évidemment celui des deux auteurs de ce livre : l’artiste moscovite Olia Lialina (voir ci-dessous un lien vers sa célèbre balançoire, et ici son site) et Dragan “DRX“ Espenschied (voir ici son site).

Les innovations techniques ne façonnent aujourd’hui qu’une petite partie de la culture informatique et du réseau. Peu importe qui a inventé le microprocesseur, la souris, le TCP/IP ou le World Wide Web et quelles grandes idées contenaient ces inventions.
La question qui nous importe est : ‘Qui les utilise ?’, et comment ?
Ce n’est que lorsque les utilisateurs commencent à s’exprimer avec ces innovations techniques qu’elles deviennent véritablement pertinentes pour la culture dans son ensemble. Les contributions des utilisateurs, comme par exemple les images de fonds en gif animés d’étoiles étincelantes, des photos de chatons et des dégradés arc-en-ciel sont la plupart du temps raillés et qualifiés de kitsch, ou — dans les cas les plus extrêmes — considérés comme la fin de la culture elle-même. En fait, cette scène créative, vernaculaire et évolutive, créée par les utilisateurs pour les utilisateurs, est le langage le plus important, le plus beau et le plus incompris des nouveaux médias.
Ce premier livre du genre contient des essais et des projets qui étudient de nombreuses facettes du folklore numérique : la culture amateur en ligne, l’électronique bricolée et DIY, le style crade, le typo-nihilisme, les mèmes, les ‘penis enlargement’, etc.


http://digitalfolklore.org/
→ Télécharger ici la préface (.pdf, EN).

Grey line

RÉFÉRENCES ET LIENS.

Darren Salomon : In flat B (2009)
Chorale de videos Youtube. Chacune de ces 20 vidéos présente une séquence de 1 à 3 minutes environ jouée en si bémol sur un vaste choix d’instrument (voix, Nintendo DS, trompette, vibraphone, etc).
Voir les indications de Darren Salomon : http://www.inbflat.net/faq.html
http://www.inbflat.net/
http://www.darrensolomon.com/

Grey line

Olia Lialina : Summer (2013)
Une jeune fille en balançoire, animation GIF de 25 images lues en boucle. Chaque frame est hébergé sur des serveurs différents. Des milliers de kilomètres sont ainsi parcourus à très grande vitesse pour afficher le balancement plus ou moins fluide de cette jeune fille, témoignant ainsi concrètement de la performance du réseau.
http://art.teleportacia.org/olia/summer/

Grey line

Aram Bartholl : Dead Drops (2010-2012)
Dead Drops est un réseau d’échange de données hors ligne et anonyme constitué de clés USB insérées dans l’espace public. Depuis les premières installées par Aram Bartholl à New York en 2010, plus d’un millier de Dead Drops ont été disséminés à travers le monde.
http://deaddrops.com/
https://deaddrops.com/dead-drops/participate/
https://deaddrops.com/dead-drops/db-map/
https://www.flickr.com/photos/bartholl/sets/72157625142951009/
Variante :
http://fffff.at/deaddropdog/

Grey line

David Horvitz : 241543903/Head-in-a-Freezer (2009)
Sollicitation collective sur le thème “photo de ma tête dans le frigo”, taggée “241543903”.
L’appel initial : « Upload this photo to the internet (like Flickr). Tag the file with 241543903. The idea is that if you search for this cryptic tag, all the photos of heads in freezers will appear. I just did one ».
http://241543903.com/about-241543903
http://www.google.com/images?q=241543903
https://www.flickr.com/search/?q=241543903

Grey line

Miranda July : Somebody (2014)
Un genre de Uber dédié à un service de messagerie humanisé par le recrutement impromptu d’un messager présent dans les parages de votre correspondant : il va lui interpréter votre message de vive voix !
http://somebodyapp.com/

Grey line

Penelope Umbrico : Suns (From Sunsets) from Flickr (2006-ongoing)
http://www.penelopeumbrico.net/index.php/project/suns/
https://www.flickr.com/photos/sunsfromflickr-umbrico/

Grey line

San Francisco Museum of Modern Art : The Art of Participation : From 1950 to Now (2009)
http://www.sfmoma.org/exhib_events/exhibitions/306
http://www.e-flux.com/announcements/the-art-of-participation-1950-to-now/

DANS LE MÊME ESPRIT

I’m Cool About It. Skyping with Cory Arcangel
https://issuu.com/linkeditions/docs/moioli_cory_arcangel_interview_link

Collect the WWWorld. The Artist as Archivist in the Internet Age
Lors de cette dernière décennie, on a assisté à une croissance incroyable dans la production et la distribution d’images et autres objets culturels. L’internet est l’endroit où tous ces produits culturels sont stockés, classés, votés, collectés ou mis au rebut.
Quel est l’impact de ce processus sur l’art et sur les artistes ?
Quel type de dialogue s’instaure entre les pratiques amateurs et les langages codifiés ?
Comment l’art répond-il à la société de l’information ?
‘Collect the WWWorld’ est un livre sur les archives sans fin, les collections d’images, les abeilles butinant de fleurs en fleurs et les chasseurs à l’affut dans des contrées sauvages en ligne.
https://issuu.com/linkeditions/docs/collecthewwworld

What Color Is My Internet?
https://issuu.com/linkeditions/docs/imc09_greg_leuch_what_color_is_my_i

Eternal September — The Rise of Amateur Culture
https://issuu.com/linkeditions/docs/vvaa_eternal_september_link_edition

Holy Fire. Art of the Digital Age (il s’agit du catalogue d’une expo chez iMAL)
https://issuu.com/linkeditions/docs/holyfire

UBERMORGEN.COM
https://issuu.com/linkeditions/docs/quaranta_arns_ubermorgen_link_editi

Addie Wagenknecht, notamment :
http://www.placesiveneverbeen.com/details/asymmetric-love
http://www.placesiveneverbeen.com/details/internet-of-things

Grey line

Cours ‘Arts numériques – Atelier’
Pôle Art, Erg (École de Recherche Graphique) 2017-2018.
Professeur : Marc Wathieu.

Grey line


Post a comment

You must be connected to post a comment.