multimedialabpoule

Postproduction – La culture comme scénario : comment l’art reprogramme le monde contemporain

Un extrait de ce livre passionnant de Nicolas Bourriaud.

Post-production

Grey line

POST-PRODUCTION.

Un extrait du livre de Nicolas Bourriaud : “Postproduction – La culture comme scénario : comment l’art reprogramme le monde contemporain“ paru chez l’éditeur Les Presses du Réel (2004).

Il est tiré de l’introduction de cet ouvrage (pp. 5-13).

“Depuis le début des années quatre-vingt-dix, un nombre sans cesse croissant d’artistes interprète, reproduise, ré-expose ou utilise des œuvres réalisées par d’autres, ou des produits culturels disponibles. Cet art de la postproduction correspond à la multiplication de l’offre culturelle, mais aussi, plus indirectement, à l’annexion par le monde de l’art de formes jusque-là ignorées ou méprisées. De ces artistes qui insèrent leur propre travail dans celui des autres, on peut dire qu’ils contribuent à abolir la distinction traditionnelle entre production et consommation, création et copie, ready-made et œuvre originale. La matière qu’ils manipulent n’est plus première. Il ne s’agit plus pour eux d’élaborer une forme à partir d’un matériau brut, mais de travailler avec des objets d’ores et déjà en circulation sur le marché culturel, c’est-à-dire déjà informés par d’autres. Les notions d’originalité (être à l’origine de…), et même de création (faire à partir de rien) s’estompent ainsi lentement dans ce nouveau paysage culturel marqué par les figures jumelles du DJ et du programmateur, qui ont tous deux pour tâche de sélectionner des objets culturels et de les insérer dans des contextes définis.“

Télécharger l’extrait complet.

icon_zip_big.gifTélécharger le PDF zippé (2 Mo).

Grey line

Postproduction – La culture comme scénario : comment l’art reprogramme le monde contemporain
Nicolas Bourriaud
Les Presses du Réel, 2004
www.lespressesdureel.com/ouvrage.php?id=400

Nicolas Bourriaud : Postproduction

Grey line


Post a comment

You must be connected to post a comment.